Nourrir les requins une attraction touristique écologiquement viable

first_imgNourrir les requins, une attraction touristique écologiquement viable ?Publiant leurs travaux dans la revue Functional Ecology, des chercheurs américains suggèrent, via une étude à grande échelle, qu’appâter les requins-tigres pour permettre aux plongeurs amateurs de les observer ne perturberait pas le comportement de ces prédateurs, contrairement à ce que l’on pensait. Nourrir régulièrement des requins en pleine mer pour les attirer et permettre aux amateurs de sensations fortes de plonger à leurs côtés : une activité fructueuse pour certains sites touristiques, mais dont beaucoup de naturalistes craignent l’impact sur le comportement naturel et sur l’écologie des squales. Pour en savoir plus, cinq chercheurs de l’Université de Miami ont marqué et étudié, via un système satellitaire, les requins-tigres de deux sites : l’un, situé aux Bahamas, où cette pratique est courante, et l’autre, en Floride, où elle est interdite.À lire aussiMaladie de Charcot : symptômes, causes, traitement, où en est on ?Ils donnent leurs conclusions dans un article intitulé : “Ne mordez pas la main qui vous nourrit – Évaluation des impacts écologiques de l’écotourisme de nourrissage sur un grand prédateur marin”. Contrairement à leur présupposé selon lequel les requins des Bahamas se contenteraient de se croiser dans une zone réduite autour de l’aire de nourrissage, les chercheurs ont constaté que ces squales occupaient une superficie de plus de 8.500 kilomètres carrés – près de 5 fois plus que leurs congénères du site de Floride.”(…) Nous avons découvert que l’écotourisme de nourrissage n’influait pas sur le comportement des requins-tigres (…). Étant donné les avantages économiques et de conservation, nous croyons que les gestionnaires [de l’environnement] ne devraient pas empêcher cette pratique tant que des données suffisantes ne démontrent pas le contraire”, a expliqué le Dr. Neil Hammerschlag, qui avait déjà montré, lors d’une étude publiée en 2011, que le tourisme de plongée d’observation des requins génère plus de profit pour les économies locales que la pêche pour les ailerons.Le 17 mars 2012 à 11:22 • Maxime Lambertlast_img

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *